La fondatrice:  Mme Odette Méréus St-Vil

wbannerodette25 Je suis Mme  Odette Méréus St-Vil, née à Saint-Michel de l’Atttalaye et mère de trois  enfants. Dans ma jeunesse, je contemplais ma famille qui aidait les gens démunis de leur entourage et de leur famille d’oû j’ai acquis la notion du bon Samaritain.  Diplômée en 1971, j’avais passé deux ans de  service à l’ hôpital des Gonaïves.  En 1973,  jai été  transférée  à Saint-Michel de  l’Attalaye, ma ville  natale.  J’avais  à  coeur de continuer ma vocation et suivre la trace familiale en  venant en aide aux plus de démunis possibles de ma communauté.  Le soir, après le travail, je faisais  du bénévolat en visitant les démunis ne pouvant se procurer de médicaments pour cause de pauvreté.  C’est ma vocation !!!

Lors  d’une visite en Haïti 1984, en constatant la misère des femmes, des enfants et des jeunes, j’ai eu le coeur  qui me déchirait.  Poussée par mon  humanisme,  je suppliais ma mère  de m’aider à venir en aide à ces gens.

 À notre grande surprise mon beau frère et de son épouse nous à  fait  don d’un terrain  pour débuter ce ministère. Depuis lors, un organisme du nom de: Aide du BON SAMARITAIN aux NÉCESSITEUX (ABSN) avait vue  le jour.   De retour de mon voyage, plusieurs membres de AMJ de Montréal,  mon mari et moi, se joignent  ensemble pour  supporter l’oeuvre en Haîti.  Depuis lors, en Haïti,  une école de 110  élèves  avait été mise sur pied, qui actuellement compte plus de 200 jeunes ainsi qu’une église et de plusieurs  autres activités de loisirs sans oublier un centre de nutrition évoluaient sur place sous la supervision de plusieurs bénévoles. Depuis 1993 j’ai la chance d’obtenir un diplôme en sciences humaines, un certificat universitaire  en marketing,  en administration, en psychologie  sans oublier mon DEV, (diplôme en expériences de la vie) vue mes expériences et mes atouts  dans d’autres domaines.

Suite à la mort de ma mère et la longue maladie de mon mari en 1999, mon grand frère, Lamard Méréus supporté  d’une équipe d’habitants de la localité ont du continuer le ministère jusqu’à mon retour. Après la mort de mon mari en 2007, Dr Patrick Dely  assisté de Dr Joel Ambrasio, d’une équipe de jeunes  du Guatémala, m’ont encouragé à retourner  en Haiti pour  reprendre la direction  et faire développer l’oeuvre  sur une plus grande échelle.  Malgré ma tristesse face à la mort de mon mari, j’ai du me lancer corps et âme avec leur support à faire évoluer l’organisme sur une plus grande échelle, en le baptisant  sur un nouveau  nom: COMPLEXE ÉDUCATIF BON SAMARITAIN AMJ (OMS).   de 2007 à 2009, plusieurs projets en construction ont été réalisés ainsi que l’évolution de l’école qui  augmentait à 135 élèves.  En 2010, attristée par les  douleurs des familles qui enterraient leurs morts par  quinzaine par jour, lors de la crise du choléra. On à fait appel à la clémence de l’Ingénieur Joseph Jouthe et l’ONG USAID sous la supervision du Dr Dely,  je me suis replongée dans la mêlée, en développant une clinique médicale qui subsiste encore aujoud’hui.  On arrivait à sauver 1687 cas de choléra ainsi que 389 cas de  thyphoide. Nous avons besoin de partenaires prêts à nous supporter dans cette noble cause. Joignez-vous à nous, un bienfait n’est jamais perdu!

Je suis une femme de foi, déterminée à la lutte contre la  pauvreté,  contre:  la faim dans le monde, le décrochage scolaire, la prévention de la violence,de  la délinquance juvénile tout en militant dans l’aide au développement social d’ici ou d’ailleurs.  Je crois que Dieu suscitera des hommes et des femmes de coeur qui vont s’unir à notre cause pour nous aider à y arriver même en partie.   Nous avons besoin  de matériel scolaire, de bancs, de chaussures, des tennis pour nos élèves, des vêtements pour les orphelins, des lits pour les héberger, des médicaments et d’équipements pour agrandir notre centre de santé. Joignez-vous à notre lutte, nous avons besoin de vous pour y arriver.

DR Patrick Dely

 

wdrdelly644521_523301187699221_356558775_nDr Patrick Dely, est le plus jeune  d’une famille de huit enfants. Il est né et   a passé son enfance à St Michel l’Attalaye, une ville dans la province centrale de l’Artibonite où l’environnement était presque épuisée et les possibilités d’éducation limité.   Il a passé son enfance dans les écoles publiques haïtiennes.  Il est  Normalien et diplômé haïtien de l’École de médecine de l’Amérique latine  » il rêve d’une Haïti où les enfants vont à l’école, où les adultes ont un emploi et quand ils quittent leur maison, et de retour à la maison  qu’ils comptent trouver du pain sur leur table. Dr Dely est un spécialiste en épidémiologie,  placé au rang des meilleurs  spécialiste et chercheur en Haiti

 Depuis deux mille sept (2007)  étant originaire de Saint-Michel,  ce Bon Samaritain de nature,  s’est impliqué dans l’organisation en tant qu’ ambassadeur  sur le plan national et international.  Il nous assiste avec un groupe de médecins cubains dans nos cliniques mobile.   Il ne s’est jamais découragé,  toujours souriant en apportant son soutien  du point de vue  social, moral, psychologique, économique et spirituel.  Il multiplie les démarches de part et d’autres sur son passage à la recherche d’autres partenaires.   Un homme joviale, digne de confiance.

Historique

COMPLEXE BON SAMARITAIN  AMJ-OMS, est organisme de bienfaisance  existant en Haiti  qui  est, parrainé par la FONDATION AMJ_JS: enregistré à Montréal en 1994 qui signifie: ASSOCIATION MUSICALE DES JEUNES  fondé par le féé Maestro Jean-St-Vil.  C’est un ONG en règle avec un numéro de charité avec comme vision: de  participer  activement dans la lutte à la prévention de la délinquance, du décrochage scolaire,  le développement social sur le plan national et international  ainsi que dans l’insertion sociale des  nouveaux immigrants.  Le COMPLEXE BON SAMARITAIN  AMJ-MS, existait  depuis 1985 il était dirigé par des volontaires sans aucune vraie structure. Ce n’est qu’en 2007, que la Fondatrice  à pris les choses en main de façon concrète .   Il est enregistré au département des Affaires Sociales en Haiti et est dirigé par  un conseil d’administration  formé  de  cinq  membres. et  d’un comité de travail de sept  membres élus chaque deux ans.   On travaille dans la transparence, des rapports d’activités sont produits pour chaque année et tous nos partenaires y ont droit à les consulter. Actuellement, notre école à un effectif de plus de 200 élèves  à qui on doit fournir des chaussures, des uniformes et du matériel scolaire.  Beaucoup de nos jeunes fillesnes, sont des orphelins et nous travaillons à assurer leur avenir et nous devons leur fournir pour l’instant des vêtements, chaussures, nourriture et autres.  Nous voulons créer des programmes pour les jeunes dans le cadre du développement sociale en créant une coopérative pour aider les femmes aider pour les jeunes mères. Des ateliers de prévention des  MTS, des cours d’alphabétisation. Nous avons besoin de médicaments et d’équipement pour agrandir notre clinique médicale. Merci de votre collaboration.

Le COMPLEXE SOCIO-ÉDUCATIF BON SAMARITAIN AMJ-OMS (CSEDBS) fut implantée Haïti en 2007 par Mme Odette St-vil, assistée de Dr Patrtick Dely, en collaboration d’une équipe d’anciens membres issus du bourg de Saint-Michel de L’Attalaye en Haïti. Implication du Dr Ambrasio Joel et de Dr Dieudonné et d`une équipe de jeunes du Guatémala ainsi que des habitants de la localité.

L’école fut instauré en Octobre 2007 avec un effectif de 110 élèves de la première à la quatrième année pour les jeunes issus de parents démunis qui ne peuvent fréquenter aucune autre institution soit pour cause d`acte de naissance ou de pauvreté.  Mme St-Vil, a du convaincre certains parents de permettre à leurs filles de fréquenter notre institution, pour eux les filles n’ont pas besoin de savoir ni lire, ni écrire. E lles doivent rester à la maison ou au jardin pour répondre aux  besoins financiers de la famille, elle doivent travailler et no

Le COMPLEXE SOCIO-ÉDUCATIF BON SAMARITAIN AMJ-OMS (CSEDBS) fut implantée Haïti en 2007 par Mme Odette St-vil, assistée de Dr Patrtick Dely, en collaboration d’une équipe d’anciens membres issus du bourg de Saint-Michel de L’Attalaye en Haïti. Implication du Dr Ambrasio Joel et de Dr Dieudonné et d`une équipe de jeunes du Guatémala et des habitants de la localité.

L’école fut instauré en Octobre 2007 avec un effectif de 110 élèves de la première à la quatrième année pour les jeunes issus de parents démunis qui ne peuvent fréquenté aucune autre institution soit pour cause d` acte de naissance ou de pauvreté.  Mme St-Vil, a du convaincre certains parents de permettre à leurs filles de fréquenter notre institution, pour eux les filles n’ont pas besoin de savoir ni lire, ni écrire. Srtout les filles  doivent rester à la maison ou au jardin pour répondre aux  besoins financiers de la famille, elle doivent travailler et non étudier.

 Certains parents tant bien que mal envoient quelques jeunes à l`école. La plus part ont sept ou huit enfants, seule les plus petits dans des rares familles, vont à l`école mais, les plus grands sont obligés d`accompagner leurs pères a jardin qui ne produit presque rien et les filles leurs mères au marché.   Cette communauté est sous développée dans un coin oublié.  On a du travail pour  arriver à pousser ces gens sous- développés vers une meilleure qualité de vie.

 Aujourd`hui, le résultat est encourageant, beaucoup de jeunes filles et garçons fréquentent notre institution.  Certains parents nous remercient du travail accompli par la Fondatrice et son équipe.  Voilà pourquoi, on continue à nous battre et nous avons besoin de vous dans cette noble cause. Merci d`avance

A_1_haiti1__05301er septembre 2008 : Lors du passage de l’ouragan Hanna qui ravage les départements de l’Artibonite et du Nord-Est ou notre village faisait parti des villes inondées dont Gonaives. Notre équipe s’était mise en branle en donnant de l’aide alimentaire, des vêtements aux familles de la localité et des environs touchées par ce fléau. De plus une clinique mobile était instaurée dans la lutte à la malaria et de la typhoïde. Sans oublier que l’école Bon Samaritain et des activités de loisirs ont été mise de l’avant pour les jeunes de la localité et des environs dans le cadre des loisirs. L’école est passé de la première à la cinquième année et une église évangélique à été développée pour la localité.

La ville est inondée et en certains endroits l’eau atteint deux mètres16. De nombreux habitants sont réfugiés sur les toits des maisons  pour fuir la montée des eaux. À côté des Gonaives plusieurs villes des Jacmel, et dans plusieurs villes du Nord-Est, du Sud et du Sud-Est ont été inondées.

On procède à une meilleur structure administrative des services existants la mise en place des stratégies pouvant assurer la viabilité de l’organisation à moyen et à long terme. Une équipe de médecins cubains nous ont assistés et travaillé dans notre clinique tous les weekends pour venir en aide à la localité et les environs. Plusieurs amis et partenaires ont rejoint en nous prétent main forte pour assurer la continuité de l’oeuvre. Une citerne d’eau été mis sur place parce qu’il une pénurie d’eau dans la zone sans oublier qu’un parc d’élévage de chèvres existe jusqu’à nos jours.

En plus de l’école, suite à l’épidémie du choléra, où enterrait les gens par quinzaine par vingtaine certain jours. La fondatrice assistée de Docteur Patrick Dely, Président de l’organissation, un des chercheurs responsables en épidémiologie pour Haiti, aidé de l’ingénieur Joseph Jouthe sous la bannière du USAID qui nous a payé les services d’un medecin, d’une infirmière, d’une auxilliaire, d’une superviseuse, de cinq agents de terrain une clinique à été mise sur pied. A travers ce projet on a pu sauver 1687 cas de choléra et 385 cas de thyphoide dans la section.

De plus on arrive à développer l’école Bon Samaritain de la maternelle à la 6ème année du primaire pour l’année académique 2010-2011. De plus,les jeunes passent la journée scolaire en apportant à l’école un baton de canne à sucre qui leurs servent de nourriture.

100_0798L’organisation,faisait de son mieux pour acheter à manger de leur propre fonds pour aider ces jeunes à rester en vie, vue que les 2/3 d’entre eux souffrent de malnutrition et parfois n’ont rien à mettre dans le ventre pendant la journée. Dans le cadre de la lutte contre la faim, après de multiples démarches de la Fondatrice , l’école à reçu l’aide d’un « ONG PAM » un organisme qui aide les enfants souffrant de la faim. Une cantine scolaire est mise mise en place pour l’école. les jeunes ne mangent pas leur faim, mais ce fut une aide très précieuse à la communauté de Madiste et des environs. On a constaté le résultat; Nos jeunes réussissent à 100/100 aux examens du Ministère d`État et nous avons besoin de bras por l`ouverture d`une école secondaire à moyen terme.

C’est la seule école de la zone, avec ce programme on arrive à nourrir plus de 186 jeunes souffrant de la faim. Les jeunes de la 6ème année réussissent au aux examens d’état dès le premier tour. Un de nos jeunes est deuxième sur tout le bourg de Saint-Michel. Sans le programme de nourriture on n’y arriverais, c’est bien vrai le dicton «ventre affamé n’a pas d’oreille» Un gros merci de la part des jeunes, des familles et de l’école Bon Samaritain-AMJ.

Un gros merci de la part de toute l’équipe du Complexe Bon Samaritain AMJ-OMS

image08304 Aug. 17 20.02Après multiples démarches auprès du Ministère de l’Éducation Nationale d’Haïti, on à obtenu une subvention dans le cadre du programme «L’ École pour tous » pouvant nous aider à répondre en partie aux paiements de nos employés pour la section scolaire et administrative. De là, l’administration nous avons débuté la construction de l’école avec sept salles de classe, une salle pour la direction ainsi qu’une bibliothèque.  Actuellement, nous recherchons des partenaires et des dons por terminer la construction et développer d`autres activités sur une plus grande échelle.

100_0601L’école fonctionne à merveille, nous avons fournis les uniformes et des sacs à dos à tous les élèves de l’école ainsi que la confection des uniformes. L’administration à fourni des chaussures aux jeunes de l’école. Une maison en dalle à été construite pour héberger les visiteurs et les missionnaires. L’église à été rénovée et agrandie ainsi que deux équipes de soccer pour filles et garcons sont en pleine évolution pour les élèves et les jeunes de l’école et des environs.

Une coopérative est en plein essor pour les femmes du milieu, parents des jeunes qui fréquentent l’école afin de les soutenir dans la lutte à la pauvreté.

Chaque fin d’année depuis 2007, des cadeaux, jeux, vetements sont distribués aux jeunes et à leurs familles grâce à vos dons.

Children-at-Patricks-School1Deux salles ont été construite pour les activités de loisirs et les réunions. Les toilettes de l’école ont rénovées, des uniformes et ballons ont été distribués aux joueurs, de plus, on a aménagé un terrain pour le soccer. Une grande distribution de vêtements neufs ont été distribués aux parents des jeunes qui sont vraiment dans le besoin.